Partagez | 
 

 Scarlet est à l'écurie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Cavalier pro
Cavalier pro

Messages : 245

Date d'inscription : 30/12/2015

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Objectif en cours : Cavalier Pro

Crédit : (c)Alice

Chevaux : Scarlet, Rivendell's Lady

Navigation : Scarlet ∝ Wielkopolski 4ans ♂
Rivendell's Lady ∝ Barbe 5ans ♀
Marius ∝ Fjord 6ans ♂

Compte bancaire



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Scarlet est à l'écurie   Lun 25 Avr - 0:01




Scarlet est un cheval complètement lunatique au niveau des relations avec les humains. Il peut être un complète adoration avec vous puis lorsque vous revenez vous renier jusqu'à en devenir dangereux. Généralement hausser la voix suffit pour le remettre dans le droit chemin, Scarlet est sensible à cette aide naturelle qu'il associe plus fortement à une punition que la cravache elle-même. Il vous faudra traiter Scarlet avec respect sans en oublier de la rigueur ou il se bloquera très certainement lors de la prochaine séance. Pas peureux, vous pourrez lui faire confiance si toutefois vous veniez à l'emmener en balade ou en concours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cavalier pro
Cavalier pro

Messages : 245

Date d'inscription : 30/12/2015

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Objectif en cours : Cavalier Pro

Crédit : (c)Alice

Chevaux : Scarlet, Rivendell's Lady

Navigation : Scarlet ∝ Wielkopolski 4ans ♂
Rivendell's Lady ∝ Barbe 5ans ♀
Marius ∝ Fjord 6ans ♂

Compte bancaire



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Scarlet est à l'écurie   Lun 25 Avr - 0:09





Scarlet



J'arrivai à l'écurie assez sereine. J'avais récemment craquer sur un nouvel étalon alezan polonais. Non je n'en avais pas besoin mais le cœur avait été plus fort que la raison et j'avais craqué sur ce petit cheval.
Scarlet, tel qu'il se nommait, arrivait dans l'écurie dans quelques minutes ce qui me laissait le temps de vérifier les installations. Soulagée je constatai que le box avait bien été paillé, que l'abreuvoir automatique fonctionnait et que la porte ne semblait pas avoir de défauts. L'étalon serait à son aise ici.

Je resserrai l'écharpe autour de mon cou et frottai mes mains gantées. Il faisait froid, j'étais assez ravie d'avoir pensé à acheter une couverture même si le cheval devait déjà être habitué aux conditions météorologiques rudes de la Pologne.
Personnellement j'étais plus à mon aise dans le sud là où il faisait beau et chaud et l'été me manquait fortement. Pour me réconforter je me dis que mes mains pourraient bientôt se poser contre le corps chaud de l'alezan.

Un bruit chatouilla mes oreilles me sortant ainsi de mes pensées. Un véhicule s’avançait sur les graviers de la cour et je souris, heureuse. Il s’agissait très certainement de Scarlet qui arrivait dans les écuries. J’inspirai et relâchai d’un coup afin de me détendre et de faire partir l’afflux sanguin qui coulait dans mes veines. Etais-ce la joie ? Ou peut-être l’attente interminable ? Cela pouvait aussi être l’appréhension qui avait contracté mes muscles de cette façon.
Pourtant, les séances chez l’éleveur s’étaient bien passées. Scarlet avait été un ange. Calme, à l’écoute, serein. Le cheval convenait à ma façon de monter et il semblait se plaire sous mes mains et mon assiette. Mais ici. Ici c’était différent. Il n’avait jamais connu les lieux et je ne savais s’il allait s’y adapter. Le climat était assez différent que celui de sa région natale. Et moi ? Lui conviendrais-je ?

Perdue dans mes pensées, je me heurtais presque au van qui contenait mon nouveau partenaire. Le moteur se tut et le silence revint alors dans l’écurie. J’attendais, un peu impatiente, le conducteur qui sortit finalement de sa cabine et vint vers moi. C’était un homme grand, brun, un peu gros. A le regarder il semblait le stéréotype d’un camionneur. Il me salua et me tendit les papiers de l’équidé. Je les pliai soigneusement pour les ranger dans ma poche et le regarda descendre la rampe du camion. Alors qu’il se dirigeait vers la porte pour entrer dans le van, je l’arrêtai et lui demandai en anglais

« May I do it ? »

Il accepta et de la tête et je montai dans le camion. Il faisait assez sombre mais je remarquai tout de suite l’équidé qui était seul. Ma main glissa sur son encolure avant de remonter vers sa tête que je caressai tout en douceur. Je murmurai alors.

« Salut toi. Tu te rappelles de moi ?»

L’étalon coucha une oreille vers l’arrière et regarda. Message compris monsieur ! Tu as envie de sortir. Je détachai avec douceur la longe et me postai près de l’étalon prête à le suivre vers la sortie. Je regardai le conducteur et hochai de la tête.

« I am ready ! »

Alors l’homme enleva la barre qui maintenait l’équidé et, se sentant libre, Scarlet commença sa descente. Je suivi, du mieux que je pouvais, alors que ses fers claquaient avec force et impatience sur le planché. God ce qu’il avait de la force ! Finalement, nous nous retrouvâmes les six pieds sur les graviers de la cour et il s’arrêta. Le port de tête relevé, la queue légèrement en panache, l’alezan humait l’air environnant et regardait autour de lui. Sa lèvre supérieure se releva et il se mit en posture de flehmen.
Je le laissai faire, l’observant doucement. Le conducteur, lui, n’avait pas cette patience et me demanda si oui ou non je comptais faire rentrer le cheval. Je levais les yeux aux ciels et répondit sèchement que j’y allais. Je tirai doucement sur la longe et le regard de Scarlet se posa alors sur moi. Il baissa la tête, souffla et accepta de me suivre. Une fois dans le box, j’enlevai ses protections de transport qui avaient été prêtées par l’éleveur ainsi que la couverture. L’étalon fit le tour de son nouvel habitat avant de souffler dans la paille et de la mâchonner.

Je retournai au camion et donnai, au conducteur, les affaires avec lesquelles était arrivé Scarlet. Il me remercia finalement. Enfin un peu de politesse. Et monta dans sa cabine après m’avoir demandé si tout était bon. Le voyage avait été payé lors de l’achat du cheval, je lui confirmai qu’il pouvait s’en aller.
Je regardai alors le van s’en aller un peu soucieuse. C’était à nous deux maintenant. A nous de prouver que nous pouvions être un couple digne de ce nom et que je ne me suis pas trompée sur mon achat. A nous de devenir un couple envié de tous et à lui de partager ma vie.

J’inspirai profondément et sourit pour me donner confiance. Il était temps de le laisser dégourdir les jambes. Je retournai au box avec un licol chopé à la sellerie. Le cheval s’était rapidement habitué à son habitat. Il ne semblait pas stressé du tout et mâchonnait doucement la paille du box. Le voir ainsi me rassura alors.

« Scarlet ? »

D’une voix douce, les mains posées sur la porte du box, j’avais appelé l’étalon afin d’attirer son attention. Il leva alors la tête et posa ses yeux doux sur ma personne. J’entrai dans le box et il coucha alors les oreilles. Je m’avançai et il recula, méfiant. Son propriétaire m’avait prévenu sur son côté « cinéma » qu’il pouvait parfois avoir.

« Hé ça va pas non. »

L’étalon secoua la tête mais ne recula plus. Je tremblai, un peu effrayée, mais fit mon possible pour ne pas le lui montrer et d’un pas déterminé je m’avançai vers lui et pus lui mettre le licol sans trop de soucis. Je tirai sur la longe et demandai d’une voix autoritaire.

« On y va. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eleveur
Eleveur

Messages : 32

Date d'inscription : 21/04/2016

Date de naissance : 06/02/1996

Age : 21

Objectif en cours : Eleveuse de compétition

Chevaux : Earthquake

Navigation :
>Ma banque
> Earthquake



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Scarlet est à l'écurie   Ven 29 Avr - 0:36


Alice a écrit:
Pour me réconforter je me dis que mes mains pourraient bientôt se poser contre le corps chaud de l'alezan.
Le comité des Hydres modératrices approuve ce message ! Mouhahaha ♥

Alors alors, mes impressions. Tout d'abord, c'est peut être idiot, mais je trouve que la remise en question du "je" narratif est intéressante. En fait, j'aime croiser au fil de mes lectures des proprio' qui n'aborde pas forcément l'achat d'un cheval comme un événement qui se déroulera obligatoirement bien, à l'instar d'un film parfait de bout en bout. C'est normal de ce poser des questions et de craindre de ne pas être en parfaite adéquation avec son cheval, c'est humain, et c'est ce qui accorde à ce petit "je" un coté attachant.
Et pour Scarlet... Bon sang qu'il a l'air classe ! En fait, j'aurais peut être à te conseiller d'approfondir sa description, notamment sur le dernier paragraphe.
Alice a écrit:
L’étalon secoua la tête mais ne recula plus. Je tremblai, un peu effrayée, mais fit mon possible pour ne pas le lui montrer
Si tu trembles, c'est que le cheval est un minimum impressionnant. Peut être que décrire ton dada au travers des yeux du narrateur aurait pu être encore plus cool ? Je ne sais pas, à toi de voir.  
Bref ! En tout cas j'ai hâte de voir l'évolution de ce duo, mais en attendant, pour la rédaction de ce résumé tu gagnes... ♥

1 point cavalier (mais je ne sais pas comment te l'ajouter, Ô Fonda d'Arion)

2% de complicité
4% de moral
1% de forme

MàJ

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cavalier pro
Cavalier pro

Messages : 245

Date d'inscription : 30/12/2015

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Objectif en cours : Cavalier Pro

Crédit : (c)Alice

Chevaux : Scarlet, Rivendell's Lady

Navigation : Scarlet ∝ Wielkopolski 4ans ♂
Rivendell's Lady ∝ Barbe 5ans ♀
Marius ∝ Fjord 6ans ♂

Compte bancaire



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Scarlet est à l'écurie   Lun 2 Mai - 13:31





Scarlet



«Hello Scarlet»

J’étais arrivée au box de mon équidé tout sourire aux lèvres. Il avait neigé la veille et le domaine était recouvert par une large couche de neige qui étincelait France aux rayons du soleil qui émergeait des nuages. La carrière ainsi que le rond de longe étaient, bien évidemment, gelés et impraticables. Le manège restait le seul moyen de pouvoir s’entraîner malgré le froid mordant. Heureusement, avec mes gants et ma grosse doudoune je ne risquais pas d’avoir très froid. J’avais aussi investit dans un pantalon polaire me protégeant aussi du froid.
Scarlet avait la tête plongée dans sa paille. Couvert par sa couverture, il ne semblait avoir aucune envie de me voir ni de sortir de son box douillet. Cependant, il releva la tête lorsqu’il m'entendit. Alors il coucha les oreilles et secoua la tête.

«Quelle joie à l’idée de me voir tient ! »

L’étalon ne répondit rien, se contentant de plonger à nouveau la tête dans sa paille avant de souffler. Je souris. Son comportement le rendait insupportable mais aussi le challenge qu’il offrait : gagner son respect et son attention. Cet accueil ne m'affectait pas outre mesure. Au départ, je peux le reconnaître, l’idée que mon propre cheval me reniait à ce point m’était insupportable mais désormais j’avais compris que cela fait parti de son caractère et que je ne pouvais rien y faire si ce n’était que de patienter à ce qu'il s’habitue.
Je rentrai alors dans le box, le licol en main. Je m'approchai de lui et il coucha les oreilles me menaçant. J’élevai la voix.

«Ça va là Scarlet ! »

L’alezan continua de coucher les oreilles mais sa posture se fit moins défensive et il semblait accepter ma présence. Ma main glissa alors le long de son corps afin de détecter le moindre gonflement mais rien ne se fit sentir et je passai le licol sur sa tête. Tirant doucement sur la longe, j’incitai Scarlet à me suivre. L’alezan n’hésita pas très longtemps et commença à sortir de son box à mes côtés.
Je l’accrochai à l’intérieur de l’écurie, soucieuse des températures externes et d’un rhume qui pouvait s'y rapidement s'attraper. À peine eus-je terminé mon noeud que l’étalon plongea la tête vers le sol à la recherche de quelques brins de paille à grignoter.

Je pris l’étrille que je passai sur le corps rouge de Scarlet qui venait fraîchement d’être découvert. L’étalon étant razé peu était à faire mais je pris tout de même le bouchon pour faire voler la paille et les poils que j’avais décollé. Je pris le temps de bien passer sur ses jambes et au niveau du passage de sangle. Puis je me rapprocha de l’arrière afin de démêler la queue avec cette même brosse. Scarlet ne faisait pas attention à moi et restait assez calme à ma grande satisfaction.
Une fois son corps brossé, je pris le cure-pied et enleva la paille collée à l’intérieur de son sabot. S’il fut un peu timide pour donner ses postérieurs, les antérieurs ne posèrent aucun problème.

«Bon on va y aller »

Je me dirigeai vers la sellerie tout en jetant un dernier coup d’oeil à l’équidé avant de lui tourner le dos. Je pris ma selle de dressage ainsi que le filet et le tapis. Alors que je revennai, Scarlet dressa la tête et son oeil lumineux se posa sur moi. Je lui souris, persuadée qu’il était heureux de me voir revenir mais à quelques mètres de lui il coucha les oreilles à nouveau. Je soupirai, mi-agacée, mi-amusée.
Je posai le tapis et la selle sur son dos avant de sangler légèrement. Puis je mis mes chaps ainsi que ma bombe. Mes gants furent rangés dans mes poches de veste au cas où. Ma bombe sur la tête, je pus mettre le filet à Scarlet et le ressanglai avant de sortir de l’écurie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eleveur
Eleveur

Messages : 174

Date d'inscription : 07/05/2016

Navigation : • Banque

• Sweedam



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Scarlet est à l'écurie   Mar 10 Mai - 0:03


Il est pas très commode ce monsieur ! J'aime bien comment c'est rédigé, ça s'enchaîne et c'est fluide, c'est agréable à lire.

+1 point cavalier
+2% de complicité
+3% de moral

MàJ faite par alice
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cavalier pro
Cavalier pro

Messages : 245

Date d'inscription : 30/12/2015

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Objectif en cours : Cavalier Pro

Crédit : (c)Alice

Chevaux : Scarlet, Rivendell's Lady

Navigation : Scarlet ∝ Wielkopolski 4ans ♂
Rivendell's Lady ∝ Barbe 5ans ♀
Marius ∝ Fjord 6ans ♂

Compte bancaire



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Scarlet est à l'écurie   Mer 11 Mai - 17:06





Scarlet



J’arrivai à l’écurie tout sourire aux lèvres malgré la pluie battante qui tombait sur l’écurie. Je nous avais inscris la veille à un concours de show et je voulais me préparer au maximum pour l’événement. S’il ne s’agissait pas d’un concours important et qu’il se déroulait au sein des écuries, cela me permettait de voir comment se présentait Scarlet dans des conditions de concours avec un publique et de la musique. Je ne doutais pas qu’il s’agissait de son premier concours et la première place ne m’intéressait pas.
Toutes pensées en tête j’avais bravé la pluie mêlée à de la neige sûrement et avait rejoint le box couvert de mon alezan. Je rabatis ma capuche et regardai l’extérieur. La pluie avait fait fondre la neige qui s’était posée avec les derniers jours et le temps se réchauffait doucement.

« Hey Scarlet »

L'étalon, m'apercevant les bras posés sur sa porte coucha les oreilles et arqua le dos. Il était certain que je devais habituer à ses mauvaises humeurs et le fait qu’il ne me donnerait jamais l’affection qu’un autre cheval pourrait donner. Enfin je l’avais aussi choisi pour cela. Son indépendance le rendait plus expressif lors des reprises de dressage, bien que je dusse l’avouer ce manque de sentiments envers ma personne pouvait me peiner un peu. Après tout ce n’était que le début de notre relation et je ne devais pas précipiter les choses. Scarlet me donnerait ce qu’il avait à me donner en temps voulu j’en étais persuadée.

« Hé bien tu n’es pas dans le mood aujourd'hui toi. »

Je souris, tâchant de garder ma bonne humeur pour ne pas le laisser détruire la joie qui m’avait animée en arrivant à l’écurie. Sans plus de cérémonie, j’entrais dans le box du roux. S’il commença par vouloir m’intimider, je levais les bras afin de me rendre plus imposante et il se soumit, se rendant alors accessible et je pus passer le licol autour de sa tête.
L’étalon me suivit sans trop de mauvaise grâce à l’extérieur de son box et je l’attachai dans l’écurie couverte. Après avoir enlevé sa couverture, je passai un rapide coup d’étrille afin d’enlever les quelques poils qui étaient morts et la paille qui avait réussi à se glisser sous la couverture. Ensuite je pris le bouchon et brossai ses jambes afin de faire ressortir la robe.

« Bon maintenant il ne faut plus que tu bouges tu m’entends ? »

Au son de la voix Scarlet avait quitté sa recherche de paille à grignoter et ses yeux s’étaient posés sur ma personne. J’avais alors souris, confiante que l’on pourrait un jour avoir une vraie relation ou peut-être n’était-ce qu’une illusion. Finalement il rebaissa la tête coupant ainsi court à la magie qui venait de s'opérée. Je rigolai franchement cette fois-ci, non Scarlet resterait toujours l’étalon sauvage qui m’avait plu.
Le peigne en main je pris une chaise pour me hisser à hauteur de la crinière rousse. Je pris le temps de démêler son crin en veillant à ne pas le casser durant mon soin. Bizarrement, Scarlet se montra sage malgré que je l’aie attaché en hauteur pour qu’il ait un port de tête assez haut. Une fois les crins démêlés, je pus alors commencer à séparer les premiers brins du reste de la crinière pour les natter. Je descendis alors le long de son encolure, cependant je ne recommençai pas la natte, je ne cherchais pas ici à faire un travail approfondis mais simplement à m’entraîner et surtout à vérifier si oui ou non Scarlet allait détruire ses pions durant la nuit.

Une fois toutes les nattes faites et la crinière entièrement nattée, je rabattais la natte sur elle-même afin de former un pion. Je descendis de ma chaise et constatât le travail. Malgré la stupéfiante patience dont avait fait preuve mon roux, les pions n’étaient pas tous de la même taille ni n’avaient le même début. Je rigolai doucement, me moquant de mon travail et finalement rattachais l’étalon plus bas afin de lui permettre de détendre son cou. Il l’avait bien mérité.
Je m’attelai alors à la queue. Ayant plus l’habitude, on aurait pu croire que j’aurais eu moins de mal mais Scarlet était redevenu celui qu’il était et il ne cessa de bouger sa queue qui me glissait, à chaque fois, des mains. Je soupirai en priant intérieurement que l’étalon ne bouge pas trop durant la nuit afin que je puisse faire son nettoyage la veille. Sinon je devrais venir aux aurores au concours.

Finalement, je vaincu la queue et fut plus fière du résultat que précédemment. Alors commençait le vrai entraînement pour l’étalon : la maîtrise de la présentation en main. Je sortis de l’écurie et la pluie nous fouetta. Le manège étant occupé, je décidai de faire demi-tour et de rentrer dans l’écurie. Bien nous allions nous entraîner là d’abord. Je fis marcher doucement l’alezan avant de l’arrêter. Les juges voudraient le voir au niveau des aplombs mais Scarlet ne semblait pas s’en soucier.
Je poussai alors l’étalon pour qu’il recule d’un pas. Il coucha les oreilles devant mon autorité et je le repris de la voix.

« Scarlet, on recule ! »

Finalement, il décida de m’écouter et recula avant de s’arrêter, encore une fois, au carré. Je recommençai à lui demander de reculer et l’arrêtai. Encore raté. Finalement je tirai sur la longe et le cheval marcha d’un pas. Son antérieur droit était maintenant plus reculé que le gauche et ses postérieurs avaient suivi le mouvement. Je le récompensai de la voix ayant obtenu exactement ce que je souhaitais :

« Oui !! »

A ce moment-là j’entendis des sabots claquer dans la cour intérieure. La personne qui occupait le manège semblait être rentrée et je retentai ma chance dans la pluie. Confirmant que le manège était libre, je rentrais dedans suivie de mon étalon. Après avoir dessiné un triangle dans ma tête, dont le sommet était l’endroit où je me trouvais, je commençai à marcher. Je fis attention à bien passer à l’extérieur du triangle lors des angles et retournai à mon point de départ. Bon, le pas ça allait.
La grande étape du trot était pour maintenant. Je tirai doucement sur la longe et commençai à courir. Je ne fis que quelques mètres car Scarlet avait décidé de rester au pas et je me heurtai sur un manque de longe. Je pris donc le reste de la longe, à défaut d’avoir ma chambrière avec moi, et la balançai doucement sur les fesses de l’étalon. Surpris, le roux leva la tête mais prit le trot pour partir avec moi. Je fis quelques mètres puis repassai au pas. Cette fois-ci je voulais réussir sans longe. Je tirai mais l’alezan resta au pas. Alors je levai la voix

« Scarlet au trot ! »

L’étalon accepta l’ordre et se mit à trotter à mes côtés. Encore une fois, je le laissai avancer avant de le reprendre et de repasser au pas. Je tirai sur la longe en accélérant le pas et Scarlet accepta de m’écouter et prit le trot à mes côtés. Je pus alors m’élancer sur le triangle que j’avais formé au pas, tout en prenant garde à ne pas passer à l’intérieur du triangle.

Je décidai alors d’arrêter l’entraînement de présentation là pour aujourd’hui et de le lâcher un petit peu pour le faire travailler en liberté.

Suite, au manège, plus tard Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eleveur
Eleveur

Messages : 174

Date d'inscription : 07/05/2016

Navigation : • Banque

• Sweedam



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Scarlet est à l'écurie   Mer 11 Mai - 20:32


Eh bien quelle préparation ! Y'a des sérieux par ici. J'ai bien aimé le passage où Scarlet rechigne de trotter, c'est amusant de se l'imaginer. De belles descriptions dans l'ensemble.

+1 point cavalier
+4% de complicité
+3% de moral
MàJ faite par alice
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cavalier pro
Cavalier pro

Messages : 245

Date d'inscription : 30/12/2015

Date de naissance : 21/07/1995

Age : 22

Objectif en cours : Cavalier Pro

Crédit : (c)Alice

Chevaux : Scarlet, Rivendell's Lady

Navigation : Scarlet ∝ Wielkopolski 4ans ♂
Rivendell's Lady ∝ Barbe 5ans ♀
Marius ∝ Fjord 6ans ♂

Compte bancaire



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Scarlet est à l'écurie   Dim 12 Juin - 13:06





Scarlet



«Scarlet ! »

L’eau glissait de mes cheveux jusque dans mon cou, me glaçant au passage. Il avait plu, des trombes d’eau et le simple passage de la voiture à l'écurie avait suffit à me tremper de la tête aux pieds. L'étalon alezan sortit la tête du box et son oeil brillant se posa sur moi. Je m'avançai alors et posa ma main sur le doux chanfrein de mon grand cheval. Je commençai alors à murmurer des mots doux comme savoir s’il allait bien, s’il avait bien dormi… on m’aurait rapidement prise pour une folle mais à ce moment-là peu m'importait : j'étais tombée amoureuse de mon Scarlet.

J’entrais dans le box et passa le licol autour de la tête de l’alezan qui avait déjà couché les oreilles peu heureux de me savoir proche de lui. Je fis le tour de ses membres et de son corps mais il n'était pas gonflé ni même blessé et je souris rassurée. Alors je pris le bouchon et brossa sa robe, faisant ainsi voler les poils morts et les quelques brins de paille qui s'étaient collés sur son poil. Soudain Scarlet devint menaçant et chercha alors à me mordre.

« Hé ça va pas là ! »

Ma main, jointe à une voix forte mais pas tremblante du tout, se posa avec fermeté sur le bout du nez de l'étalon qui redressa la tête et les oreilles intrigué par mon action. Je souris à la pensé que le jeune cheval cherchait désormais à me dominer. Il prenait du poil de la bête comme on dit et n'était plus ce petit bébé qui restait n’osait pas tant que ça s'affirmer

Je pris ensuite les sabots de mon cheval pour les curer un à un et tant dis que je m’afferai Scarlet restait sage et à sa place. J'avais gagné une bataille mais beaucoup de temps devait encore passer avant qu’il ne me respecte totalement. Je repris alors le bouchon et démêlai sa superbe crinière ainsi que sa queue. Finalement je passai au niveau de sa tête qu’il me donna sans broncher et la brosse douce s'affaira autour de cette dernière faisant voler les poils morts.

« On va y aller cheval ? »

Je sortis du box après lui avoir enlevé le licol et me rendis dans la sellerie. Je pris alors son filet, sa selle et son tapis puis retournais voir mon cheval qui coucha à nouveau les oreilles en me voyant revenir à lui avec mon matériel.
Je posai ce dernier à terre près de mon stick et de ma bombe puis j’ouvris à nouveau le box. Je posai le tapis sur le dos de Scarlet et ce dernier recula de quelques pas. Je pris le temps, attendit que le jeune cheval s'arrête pour finalement poser la selle sur son dos peu musclé encore.
Je descendis ma queue de cheval au niveau de ma nuque sur des cheveux toujours trempés et mis ma bombe. Après avoir passé le filet sur la tête de l’alezan, je ressanglai avant d’ouvrir la porte du box en grand pour sortir dans la cour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eleveur
Eleveur

Messages : 188

Date d'inscription : 11/05/2016




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Scarlet est à l'écurie   Jeu 23 Juin - 16:32


Et bien ! Quel caractère ! Vous êtes mignons, je file lire la suite ! :3

+1 P.Cv

+3% Complicité
+4% Moral

+1% Forme

MàJ faite par Ela'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Scarlet est à l'écurie   


Revenir en haut Aller en bas
 
Scarlet est à l'écurie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scarlet
» Fruit de Titania, Erza Scarlet no Chikara !
» Carnet de Will Scarlet
» Scarlet blade
» Erza Scarlet - Titania, la reine des fées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine d'Arion :: Zone RP :: Ecuries-
Sauter vers: