Partagez | 
 

 Little Liar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Cavalier pro
Cavalier pro

Messages : 23

Date d'inscription : 07/05/2016

Date de naissance : 01/08/1998

Age : 19



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Little Liar   Sam 7 Mai - 22:56


Résumés Little Liar ~ Écurie


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cavalier pro
Cavalier pro

Messages : 23

Date d'inscription : 07/05/2016

Date de naissance : 01/08/1998

Age : 19



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Little Liar   Dim 8 Mai - 0:33



Hi Princess ! We'll advancing together now.
Larkin & Little Liar - Pansage

Liar Liar Liar.. Larkin n'avait désormais plus que ce mot à la bouche. Il avait fait l'acquisition de la belle alezane depuis une bonne semaine déjà et aujourd'hui était le grand jour : il s'était enfin décidé à s'en occuper. Pas qu'il ne l'avait pas encore fait mais il avait préféré laisser un temps d'adaptation à la Hollandaise qui avait fait une bonne dizaines d'heures de van pour quitter son pays afin d'arriver en Ardèche. Lui qui avait longtemps rêvé d'avoir son propre cheval était désormais conquis : il avait un petit bout de chou d'à peine 3 ans, totalement verte et sortant du débourrage. Ça allait être un véritable bonheur de la former à sa main et de découvrir son caractère de jour en jour, de lui faire commencer les premières compétitions.. Bref, beaucoup d'emballement dès le début ! Et ça n'allait surement pas s'arranger avec le temps...

Quelques instants plus tard, Larkin était désormais dans les écuries du domaine qui étaient tout aussi géniales que le reste du domaine : c'était incroyablement propre, les boxs étaient généreusement paillés et un silence agréable. Enfin silence.. Si l'on exclus les hennissements, renâclements, coups de sabots dans les portes et autre bruit qui faisait tout le charme d'une écurie. Traversant l'allée d'un pas lent, Larkin s'arrêta enfin devant le box de Little Liar qui était parfaitement réveillée, ses grands yeux noirs fixant avec attention ce bipède qui lui faisait face, semblant se demander ce qu'il pouvait bien lui vouloir aujourd'hui.

- Bonjour Princesse ! lança le jeune homme avec entrain, s'accoudant par la même occasion à la porte en bois du box.
Dans sa voix résonnait un lourd accent américain qu'il traînait depuis sa naissance. New-yorkais de souche, il a plaqué son pays pour découvrir la France et ses charmes avant de tomber sur Liar qui a était le coup de grâce : un emménagement définitif en Ardèche.

La pouliche ne bougea pas d'abord pas d'un poil, intriguée par cet étrange individu qui lui rendait visite depuis plusieurs jours déjà. Finalement emportée par sa curiosité naturelle et par sa jeunesse inconsciente, elle s'approcha rapidement de Larkin, non sans lui offrir un généreux coup de tête en plein torse ce qui eut pour effet de faire reculer le jeune homme de plusieurs pas. Penchant légèrement sa tête d'un côté, Liar semblait se demander à quoi jouer ce homme qui était tantôt près, tantôt loin.

- Outch ! grogna Larkin en se tenant les côtes, ne s'étend pas attendu à ce choc frontal mais il rigola franchement les secondes suivantes, ravi de voir l'accueil que la jument lui avait réservé.
Retournant devant la porte du box, il posa sa main sur le chanfrein de l'alezane en affichant un sourire amusé.
- Il va falloir apprendre à contrôler ta force hein !
lança t-il sur le ton de l'humour, n'en voulant absolument pas à la Hollandaise.


Fermant lentement les yeux sous les grattouilles de son nouveau propriétaire, Little Liar semblait se détendre progressivement tandis que Larkin détailler chaque petite partie de la morphologie médioligne bien que frêle de l'alezane : elle avait un garrot prononcé, un dos court et une arrière-main qui semblait puissante, une belle tête au profil rectiligne et de grands yeux ronds et expressifs. Bon c'est sûr qu'actuellement, elle ressemblé plus à un cheval de club sans muscle qu'à un réel cheval de compétition. Un rayon de soleil vint troublé l'admiration que Larkin faisait sur sa jument. Il observa alors ce fameux rayon qui éclairait une des oreilles de l'alezane qui prenait une couleur cuivrée au soleil, ou plutôt brûlée.
- Bon aller, attaquons le pansage !

Sur ces mots, Larkin passa avec délicatesse un licol en cuir noir à l'alezane avant de pousser le loquet du box afin de sortir dehors, profitant du soleil timide en ce début de journée. C'était agréable, il ne faisait ni trop chaud, ni trop froid, une journée qui débutait très bien !

Un nœud d'attache plus tard et Liar attendait sagement Larkin bien qu'elle prêta beaucoup plus attention au monde qui l'entourait : le croassement d'un corbeau, l'eau de la rivière voisine, le bruit d'une voiture.. Un rien dérangeait l'alezane et ce n'était pas une bonne chose puisque Larkin la destinait au cross, il fallait donc qu'elle s'habitue rapidement aux bruits extérieurs afin que ceux-ci deviennent familiers et ne lui pose pas de problème par la suite.


Quelques secondes plus tard, Larkin déposa un sac de pansage orange aux pieds de sa jument, une étrille en caoutchouc à la main. Lentement, il posa la brosse contre le poil brûlé de l'alezane, effectuant de grands mouvements circulaires sur l'ensemble des parties charnues tout en surveillant du coin de l'œil les réactions de Liar.
À sa plus grande surprise, notre brun découvrit que la belle avait de nouveau les yeux mi-clos, reposant tout son poids sur trois sabots tout en ayant bloqué l'articulation de son quatrième pied. Décidément, elle tirait plus de l'agneau que du fauve surtout pour une jeune jument ! Mais d'un côté, il préféré ça à une bête surexcitée, intenable à longueur de temps.


Gardant un éternel sourire sur ses fines lèvres, Larkin continua tranquillement son pansage, observant les quelques poils morts qui se décollaient au fur et à mesure des coups de brosse. Après avoir passer le bouchon à retrousse-poil pour ôter le reste des poils morts, notre brun termina la séance de brossage par un bon coup de brosse douce, rendant le poil de Liar tout brillant et tout beau !
- Voila ma belle, plus que les pieds !

Mais soudain, Larkin se rendit compte que ça n'allait pas être si simple que cela.


En effet, Liar semblait être désormais bien réveillée et elle ancrée solidement ses quatre pieds dans le sol, empêchant ainsi son propriétaire de lui lever un malheureux sabot. Après tout, elle était jeune et Larkin ne pouvait pas lui en vouloir, il se devait d'être patient et de redemander plusieurs fois.
Il passa donc lentement sa main sur l'épaule de la jument, descendant progressivement sur son avant-bras avant de saisir le peu de poils qui formait son fanon.
- Donne...
Ne voyant aucun signe de coopération, Larkin répéta l'opération trois fois mais sans succès.
"Bon, dernier recourt..." pensa t-il en repensant à une vieille méthode que lui avait appris un coach. Il appuya donc doucement sur la châtaigne du membre en face, provoquant un léger chatouillement à l'alezane qui en bougeant, offrit son pied à Larkin. Heureux de sa petite ruse, notre brun cura soigneusement autour de la fourchette tout en félicitant à haute voix l'alezane.
- C'est biiiiiien ma grosse !


Une bonne dizaine de minutes plus tard, Little Liar était brossée et avait les pieds curés. Certes il ne s'agissait pas du pansage parfait où le cheval était méticuleusement brossé sur chaque centimètre mais c'était amplement suffisant pour éviter une éventuelle blessure après le travail.
Flattant généreusement l'encolure de la Hollandaise, notre brun semblait ravi de ce premier pansage, il avait découvert que Liar était une parfaite petite jument à pied, qui adoré être pansée et choyée. C'était idéal, il pourrait ainsi passer de longues heures à la brosser ! Larkin était un grand friand des pansages, bien que la tâche était souvent fastidieuse et longue, elle permettait de créer de solides liens avec sa monture, et puis, il y avait toujours un moyen d'apprendre des tours au cheval : attraper une brosse, le tapis, fouiner dans les affaires...


- Plus qu'à t'équiper ! lança Larkin en quittant rapidement Liar, laissant la petite alezane seule durant quelques instants.
Le regard de la jument se porta alors sur la carrière, comme si elle se doutait que c'était l'endroit où elle allait travailler. Observant cette grande étendue de sable avec attention, elle reporta ensuite son attention sur un petit moineau qui se rouler généreusement dans la poussière pour se débarrasser des parasites.
- Qu'observes-tu donc ? lança le grand brun en revenant les bras chargés d'affaires, n'ayant pas remarqué l'oiseau mais évidemment, avec sa discrétion légendaire le moineau s'était envolé depuis plusieurs minutes.


Haussant les épaules après de longues minutes à chercher la source de distraction de sa jument, Larkin se décida enfin à équiper sa belle. Il déposa donc un tapis orange tout neuf bordé d'un mouton noir soyeux sur le dos de Liar avant d'attraper la selle dont il avait enlever la sangle, ne voulant pas arriver et seller comme un bourrin. À peine le lourd objet fut posé sur le tapis que Liar tourna brusquement sa tête vers son cavalier, les oreilles légèrement dirigées vers l'arrière.
- Alors Liar.. lança le jeune homme en caressant du bout des doigts le nez tout doux de la jument qui s'autorisa à redresser une oreille, curieuse de la suite.


La suite se déroula sans trop d'encombre, hormis un petit pinçage de la part de Liar lors du sanglage. Larkin avait une belle marque rouge sur le dos de la main gauche mais il avait reprit Liar qui s'était sagement comportée pendant la pose des guêtres. Ne voulant pas trop charger la pouliche pour une première séance, Larkin ne l'équipa pas inutilement du collier de chasse ou des protèges-boulets, juste le simple nécessaire. Vint ensuite le filet. Notre brun fut étonné de voir avec quelle facilité Liar avait accepté de prendre le mors, c'était un bon point positif.
- Bon, tu es fin prête !
Sur ces derniers mots, Larkin enfila sa bombe et détacha sa grosse, marchant désormais vers la carrière dont le sable brillé au soleil.



Ce fut une très bonne séance, elle avait permit à Larkin de mieux connaître sa jument et de s’apercevoir des points futurs à travailler et améliorer. Il était maintenant dans le box de l'alezane, pansant soigneusement chaque centimètre carré de son poil alezan brûlé.
- T'es super gentille pour une pouliche...
Liar se contenta de tourner la tête vers son propriétaire, des grandes tiges de foin lui sortant négligemment de chaque côté de la bouche, ayant l'air de se demander ce que Larkin lui voulait.

- Bon je vais te laisser terminé ton foin...
ur ces derniers mots, Larkin rangea ses brosses et leva une dernière fois son regard vers sa jument.
- Bisous ma belle.

by Oswinwho
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Divinité équestre
Divinité équestre

Messages : 774

Date d'inscription : 25/10/2015



Voir le profil de l'utilisateur http://ecurie-andromedae.forumactif.org
MessageSujet: Re: Little Liar   Lun 9 Mai - 22:26


Et bien quelle gentille jument ! Je n'ai jamais connu la technique des châtaignes pour prendre les pieds, j'essayerai pour voir si ça marche vraiment un jour haha ! J'ai un peu regretté de n'avoir pas eu les "premières visites" comme tu dis que Larkin était venu la voir. En tout cas j'ai hâte de voir votre relation grandir.

1 point cavalier

4% de complicité
6% de moral
3% de forme
MàJ faite par alice
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Little Liar   


Revenir en haut Aller en bas
 
Little Liar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pretty Little Liars [Drame]
» 04. Pretty little liars.
» Intrigue de mai - prolongations
» IDP
» "Butcha know I'm a liar "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine d'Arion :: Zone RP :: Ecuries-
Sauter vers: