Partagez | 
 

 ► Mistral ◄

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Eleveur
Eleveur

Messages : 23

Date d'inscription : 21/05/2016

Chevaux : Mistral

Navigation : - Banque
- Domaine du chêne



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: ► Mistral ◄   Lun 23 Mai - 20:03



Box (+) Mistral


Première journée de travail. Première approche. Sergueï se gara sur le parking et coupa le contact. Il soupira, appuyant son front sur le volant de son 4x4. Mistral avait malheureusement une maladie qui durait dans le temps : une hémorragie pulmonaire induite par l’effort. Le Russe devait désormais réguler les entraînements précautionneusement, il ne ferait jamais plus d’une heure d’entraînement et éviterait des séances importantes trop longues.
Il soupira et sortit du véhicule, ouvrant le coffre pour sortir ses affaires. Il prit son sac, son casque, ses gants et sa cravache, puis s’éloigna. Aujourd’hui, vu qu’il faisait assez doux, le cavalier avait revêtu une chemise bleue et son pantalon blanc. Toujours plus ou moins encrassé, ce pantalon était régulièrement lavé, surtout à l’approche des concours. En ce moment, il était devenu quelques peu marron sur le bas des jambes, les fesses et les genoux. Pour un pantalon blanc, il avait grisonné depuis le dernier lavage.

Mistral, joli étalon Pure Race Espagnole de trois ans, gris. Beau spécimen, il semblait bien proportionné et avoir une jolie musculature. Encore jeune cheval, il lui fallait sûrement apprendre beaucoup d’autre choses.
Sergueï tendit sa main vers l’équidé et claqua sa langue contre son palais. Troublé en pleine rêvasserie, le jeune sursauta quelques peu et vint sentir la paume de son propriétaire, tel un poulain voyant un manège pour la première fois. Son encolure était étendue au maximum, ses antérieurs écartés. Le russe sourit, posant ses affaires par terre. Il saisit son licol et ouvrit la porte doucement, en grand. En plein milieu de cette sortie, l’humain se redressa, écartant ses bras. Mistral s’avança, mais n’osa pas approcher plus. Il semblait évaluer la situation de ses beaux yeux. Le cavalier eut un petit rire et s’approcha du cheval, lui passant délicatement le licol autour de la tête. Docile, l’étalon n’avait montré aucune résistance. Le jeune homme mit donc un peu de pression sur la longe, vers l’avant. Un pas de la part de l’équidé, il supprima la pression. Sergueï emmena le cheval dans l’allée, restant au niveau de son épaule. Parfois, il s’arrêtait net et, au besoin, levait sa main droite (celle proche de la bouche du gris), pour effectuer une légère action pour demander l’arrêt. Il essaya également de faire reculer le jeune, avec une pression vers l’arrière.
Tout était en ordre pour les quelques demandes de base en main, alors le cavalier partit attacher sa monture à la barre d’attache. Il déplaça ses affaires et sortit une étrille. Sergueï commença à brosser sa monture, vérifiant qu’il n’avait pas de trace de blessure sur les parties charnues. Il passa par la suite le bouchon et la brosse douce, vérifiant chaque petite blessure potentielle qui pouvait être sur le corps du beau Mistral. Il n’y avait, heureusement, rien de grave.

Le cavalier cura et graissa précautionneusement les sabots du bel ibérique, voulant les préserver au mieux. A vrai dire, une autre blessure grave serait la pire des choses pour le Russe, qui était déjà dépité que son cheval soit malade à tout jamais. Lui qui s’imaginait déjà en haut des classements avec son étalon, il était vraiment triste.
Enfin, peu importait, aujourd’hui la balade était au beau fixe. Ayant déjà eu des morceaux du caractère du beau gris, le jeune homme savait déjà qu’il devaient nouer un lien fort. L’idée lui était alors venue de faire une balade à cru, pour avoir une première approche assez naturelle et pas trop brutale.

Après avoir apporté le filet, Sergueï donna une rondelle de carotte à l’équidé, en récompense de sa patience. A vrai dire, Mistral avait semblé très calme. Le cavalier mit sa bombe et mit ses gants. Il attacha par la suite le licol en ‘‘collier de chien’’, présentant délicatement le mors à l’ibérique. Bien dressé, ce dernier ne montra pas de grande résistance et après une légère hésitation, il prit le mors dans la bouche. Le Russe attacha le filet et vérifia que tout était bien réglé. Il détacha l’étalon et prit sa cravache. Il s’approcha d’un montoir. Après de nombreuses tentatives ponctuées par des échecs, le jeune homme se hissa sur le dos de sa monture et partit d’un pas tranquille vers les chemins de balade.

© LYLOU
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eleveur
Eleveur

Messages : 174

Date d'inscription : 07/05/2016

Navigation : • Banque

• Sweedam



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ► Mistral ◄   Mar 24 Mai - 20:34


J'ai trouvé ce résumé attendrissant. J'ai bien aimé le côté déçu de ton personnage à cause de la maladie de Mistral également, ça ajoute une petite touche de "réalisme" en plus Smile

+1 point cavalier
3% moral
3% complicité
+5% forme

MàJ faite par alice
Revenir en haut Aller en bas
 
► Mistral ◄
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!
» Mistral défis #1 : La cavale du mistral !
» Mélanie quitte le bar du mistral [PV Thomas]
» L'AIOLI "BILINGUE"....
» EPITAPHES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine d'Arion :: Zone RP :: Ecuries-
Sauter vers: