Partagez | 
 

 ► SWEEDAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Eleveur
Eleveur

Messages : 174

Date d'inscription : 07/05/2016

Navigation : • Banque

• Sweedam



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: ► SWEEDAM    Sam 11 Juin - 20:14


dans la carrièreSweedam - Welsh D
duel d'egos

La carrière n’était pas très grande. Il faudrait attendre un peu avant d’en dresser une de taille supérieure, mais elle était suffisante pour un départ en matière d’élevage. Leonard avait mis un point d’honneur à ce que les barrières soient en bois lors des travaux. C’était un choix non seulement esthétique mais également avisé car il avait déjà vu des chevaux passer sous le fil ou carrément à travers. Comme le célèbre dicton le préconisait, « mieux vaut prévenir que guérir » et le jeune homme tentait de l’appliquer à la lettre, trop soucieux de ce qu’il pourrait advenir à ses montures.

Le cavalier et son cheval entrèrent la carrière avant d’en fermer soigneusement l’entrée. Sweedam n’avait l’air que trop malicieux. Autant agir avant que lui ne le fasse. Tout en se dirigeant vers le milieu de la carrière, Leonard attrapa un cube de sa main libre. Il n’allait pas jouer à grimper sur l’étalon aujourd’hui, il avait passé l’âge. Il posa son escabeau de fortune perpendiculairement à l’étrier gauche et raccourcit les rênes. Le jeune mâle se montrait déjà légèrement nerveux lors du montoir. Leonard l’avait remarqué lors de sa visite d’achat. Sous la selle, le Welsh était une petite boule de nerfs. Caractériel, il montrait quand il avait envie d’y aller et ne tâchait pas de ménager son cavalier. Mais c’était justement cela qui avait séduit Leonard. Il lui fallait un compagnon sachant se montrer à l’égal de ses ambitions.

Lorsque le cavalier passa la jambe au-dessus de la croupe du mâle, celui-ci se mit tout de suite au pas, comme profitant d’un non-contrôle de son cavalier. Ce dernier, en total désaccord avec l’idée que son cheval lui prenne la main, raffermit légèrement son contact avec la bouche de l’isabelle et se rassit dans sa selle. L’animal ralentit l’allure et leva la tête, chassant ses oreilles vers l’arrière. Il encensa encore quelques temps, allongeant brutalement l’encolure comme fuyant les mains de son cavalier. Leonard desserra ses doigts, déliant son emprise sur les rênes. Le mâle continua son manège encore quelques minutes le temps de faire quelques tours de piste, avant de finalement se calmer et garder la tête figée, et droite. Trouver une entente mutuelle serait compliqué.
Un simple toucher des flancs suffit à faire passer l’isabelle au trot. Son allure était rapide et légèrement désordonnée. Il s’emmêlait presque dans ses longues jambes comme un poulain et se tenait raide comme un bâton dans les virages. Leonard tenta une incurvation mais l’étalon en profita pour échapper à sa main et prit le galop. Le cavalier grommela et fit regagner à Sweedam l’allure inférieure en essayant de le gérer à l’aide de son assiette. Ce fut une chose compliquée mais le jeune homme parvint à ses fins. Dorénavant excité, Sweedam perdait peu à peu le contrôle de lui-même et obéissait à moitié à son cavalier qui pianotait sur les rênes, cherchant à regagner un peu de contrôle sur l’isabelle. Ce dernier relevait et tapait fort les antérieurs, portant la quasi-totalité de son poids du corps sur l’avant main. Leonard avait l’impression d’avoir une cinquantaine de kilos dans chaque bras. Le cavalier fronça les sourcils, l’air préoccupé. Il parvint à obtenir le pas du mâle, et tout en le faisant marcher, il donna du mou dans les rênes, beaucoup de mou. Sweedam sembla surpris et comprenant à sa façon que la voie était libre, il partit gaiement dans un petit trot. Il se fit tout de suite réprimander par son cavalier d’une voix grave et menaçante, et comme un enfant que l’on aurait grondé, battit en retraite. Privé de son appui sur le mors, le point à travailler de Sweedam était l’équilibre monté ; le jeune en souffrait énormément, et s’il ne le montrait pas sur les barres,  le travail serait fastidieux. Leonard était tout aussi dépaysé que son cheval avec des rênes longues dans entre les mains pour guider son cheval mais c’était la seule façon qu’il avait trouvé pour rééquilibrer l’isabelle. Sweedam finit par calmer la fébrilité qui l’avait gagné quelques minutes auparavant et avançait désormais avec impulsion, l’œil vif et l’encolure cadençant chacun de ses pas. Leonard se tenait bien droit, presque légèrement en arrière, encourageant son cheval à trouver son équilibre de lui-même.

Après quelques minutes passées à marcher en avant dans le calme, Leonard arrêta son cheval et déchaussa les étriers. Il félicita son cheval de quelques caresses à l’encolure, et mit pied à terre. Il souffla comme ayant accompli un long travail. Ce n’était pas celui qu’il venait d’effectuer qui le fit souffler, mais celui qui était à venir. Il avait peut-être surestimé ses demandes et n’avait pas assez bien pris en compte celles du cheval. Mais ce qui était à venir était d’autant plus intéressant car il faudrait mettre chacun sa personnalité de côté afin de coopérer ensemble.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Divinité équestre
Divinité équestre

Messages : 774

Date d'inscription : 25/10/2015



Voir le profil de l'utilisateur http://ecurie-andromedae.forumactif.org
MessageSujet: Re: ► SWEEDAM    Dim 12 Juin - 11:43


Nebel ! Je suis raide dingue de ton résumé ! C'est typiquement des actions de jeune cheval que tu as décris avec merveille ! J'ai parfaitement imaginé la séance ! Bref ! J'ai adoré ! (et j'ai hâte de découvrir plus en détail Léonardo et s'il est patient car patience il en faudra)


1 point cavalier

2% Vitesse
2% de complicité
3% de moral
-5% de forme
MàJ faite
Revenir en haut Aller en bas
 
► SWEEDAM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine d'Arion :: Zone RP :: Infrastructures-
Sauter vers: